26 novembre 2008

[ ICI NOUS RECLAMONS ]

la première fois / la / la / la première fois / que / que tu / que tu te coupes / la / la / la première fois / le sang / son jaillissement / la première fois / oui / ce rouge / quel étonnement / ce / ce ce / cette liqueur / ce ce / ce / liquide / là / rouge / là / sur ce blanc / là / mouchoir / tissus / tissé / tissuré / nuage blanc / tissé / de tissus / c’est à cela / aussi / que je pense / dans son écoulement / de filée / profilée lazy / émmmmmmmmmmmm / l’émmmmmmmmmm / l’émouvante lazy / la troublante / du fil à tordre pour les forts / puissants / on dit ça aussi / à retordre / vous n’y arriverez pas / à tresser / vous ne pourrez / nous / l’enlever / et je me souviens / mais oui bien-sûr aussi / je me souviens / qu’elle était couturière / avant / mais qui / mais de qui / mais de quoi vous / parlez / mais de micheline / toujours / qui revient / comme un remord à / nettoyer / frotter / soigner / un œil de conscience / dans ce monde / de / ouf / ouf / je ne l’ai pas dis / non / juste sous / la torture / mais non / juste sous / entendu / c’est cela / elle aimait ça / la couture / les fils colorés / la sensation / sous les doigts / du tissus / son habileté / sa science / à l’élaborer / le joindre / le tresser / avant tout ce frottage / cet élagage / et toutes ses tâches / si bien que nous / je / non / nous / nous / et tous encore / revendiquons le le / le / le bleu du ciel / sans bataille / le bleu du ciel / et / et / le bleu du ciel et des grandes eaux / méthylène est un charmant village / je l’ai lu / et le guide précisait même / que ses rues allaient / en / dédale / et la revoilà / avec sa gueule mouvante / et tous ses contes / ouverts / mais qui / mais / mais de qui / mais de / quoi / mais de quoi vous / parlez / mais de la tragédie / bien-sûr / oedipe et ses yeux / les mouchoirs et les / les mouchoirs et les / les mouchoirs et les / roses / l’animal enfermé / et qui geint encore / enferré / et qui / tape / encore / gratte encore / l’animal contraint / et qui / tient / comme ce liquide là / mon mon / mon sang / contenu / et qui ne rêve / que / de / s’é / s’é / s’épandre / s’épencher / s’ouvrir lui aussi / mais à / mais à / quoi / mais à qui / qui / une issue / un passage / l’eau trouve / on le dit / l’eau trouve toujours un / chemin / Les fileuses doivent obéissance et soumission aux personnes chargées de les surveiller / aie / ça pique / coule / tout découle / comme une solution / prévisible / pénélope et son / métier / les prétendants et leur / cythare / on en reparlera / vous / vous verrez / ulysse et l’outre d’é / d’é / d’éole / le bruit des vents / effrayant / hululant / alors que le dieu les sortait / un à / un / et les fumait pour en tenir / toute / la / saveur / un sens / si bien que je je / non / nous nous / et tous toujours / nous nous / nous revendiquons / du / vent / des métiers de voile / et du bleu à tisser /

[ UNE IMAGE ]

je me souviens / couturière en atelier / le bruit alors / les machines / la vitesse de l’aiguille / aie / ça va couler / prends garde micheline / garde / au rouge / qui / tâche / à tout ce qu’on / retire / prends / Au premier coup de sirène, c’est à dire à 5h30, les fileuses devront se lever et procéder à leur toilette, afin d’arriver à la filature 5mn avant le commencement du travail / encore une histoire / de / boulot / ou d’arbre / ah ah / c’est connu / ce ce / non / cette cette / et cette matière / leste / leste lazy / cette matière / liquide / soli / vae soli / soli / non / solidaire / oui / avec ce / BLEU / là / et qui est si rare / si rare et / attendu / le / le / le bleu du ciel / sans bataille / surtout / le bleu du / ciel et des / le bleu du ciel et des grandes eaux / larmes / a / a / alarmes / sirènes évertuantes / l’ennui contre / l’ennui contre / la joie / son saccage / si bien que je / je / non / nous nous / nous revendiquons une part / ingérable / et et / absolue / mais où / mais où / où et quand / ça revient pardi / un réflexe / un tic / quelque chose qui ne / s’oublie / comme / comme la nage / oh les eaux / la nage et le / vélo / alors libre comme / l’air / nous nous exigeons une / une part ingérable / et des / et des / et des cantines de / rêve / Il est expressément défendu, de manger, ou de garder des commestibles dans les dortoirs, qui doivent être tenu dans un état de propreté absolu / qui dort / qui dort / dine / ça aussi c’est / connu / la pensée file / les flèches / sonnent / sifflent / c’est effrayant ce que ça va / vite / vite et bien / la vie / le sang / pas de / pas de / temps / pas de temps ni de / sens / pas de temps ni de sens / à / perdre / il faut foncer / oui / pour savoir / apprendre / il faut foncer / pour / il faut foncer pour savoir / s’arrêter / c’est trop long / je je / nous voulons res / respirer / non / on ne vous / lachera pas / on ne vous lachera pas / comme / ça / mais si vous voulez / si vous le voulez / voilà un / chemin / une matière précieuse à / rêver / humer / s’arrêter / respirer / regarder / toucher / la belle / la belle la / la belle lazy azurée / ips / comme dirait / comme le dirait celui / ou celle / qui en a bu /

[ UN SON ]

les enfants jouent / qui savent / les enfants qui savent / jouent avec / alors / tu n’y toucheras pas / ne pas manger / avaler / comme l’encre / à l’école / décidément c’est / récurent cette histoire / dans les encriers / au cœur du bois / méthylène / précisément / précisément « esprit du bois » / korrigan / comme l’encre / à l’école / eau douce au fond des / encriers / mais pas bleue celle-là / non / mais de ce violet / profond / et qu’on ne voit jamais / vous ne boirez pas / l’encre / c’est inter / inter / inter / dit / et forcément / à force / à force / et forcément / à force / quelqu’un le / fait / et ça fait / tâche / ah ah / cris / alors / directrice / poussage / tirage / parents / disposi / tions / tifs / puni / tifs / tives / Toutes les semaines deux ouvrières seront désignées, à tour de rôle, par la surveillante, pour balayer les locaux et vider les eaux sales / si bien que je / non / nous / nous pour nous / revendiquons la propreté / liquide / sa propriété / la propre et égale / propreté liquide / de la / lazy / sa sainte fraicheur / son innocence / sur nos fronts / mutilés / je m’emporte / ça me porte / ne s’arrête jamais / même en rêve / même pas en rêve / sur nos fronts / lignes de tête / sur nos fronts / mu / mu / sur nos front / mutilés où se tissent / la / la / je vais le / lacher / où / où / où se tisse / la / la / la / tu n’oseras pas / si / si / même pas en rêve / et comment / sur nos fronts mutilés où se tisse la / c’est difficile / haut les cœurs / allez / allez / position intenable / les courages sont rognés / mais non / mais non / nous / nous / nous avons encore / nous en avons encore / nous avons encore quelques réserves de / muscles d’âme / quel mot / alors / ici / maintenant / j’y vais / je le dis / l’édite / et sans coupure encore / sur nos fronts mutilés où se tisse / la beauté / tout de même / quel effet / de prise / surprise /

[ UNE CHOSE SIMPLE ]

j’écris dans un / inconfort / calculé / choisi / dehors / le froid / les mains qui / piquent / le corps qui tremble / la goutte / au nez / ça coule / ça bouge / ça file / c’est sérieusement serré / concentré / une maîtrise / encore de ces mots d’enfermement / de contrainte / tripalium = travail / ou le contraire / Les fenêtres des dortoirs devront être ouvertes pendant la journée, les lits seront découverts pour permettre l’aération de la literie jusqu’à 8h du matin / si bien que nous / je / non ah non / tu / avec nous / à travers je / tu / peut-être / avec nous / revendique que / revendique que / nous revendiquons / la préciosité de ses larmes épandues / et leur parfaite / absolue / inutilité / comme elle disait des fois / tu tu / qui elle / qui / pas nécessaire à dire / comme elle disait souvent / tu / tu / tu verras / tu tu / tu verras / tu pleureras des larmes de / sang / et il sera trop / tard / alors alosr alors / la / la / la / la première fois que / tu / te / coupes / boulversement / branle-bas de combat / écoeurement / stupeur / douceur du goût / belle couleur / moi / moi / comment / comment comment / moi / moi aussi / moi aussi otage / de / de / moi aussi otage d’une précaire / occupation / de la vie / ah / qu’on ouvre l’outre des vents / le bateau revient / arthur et ses cheveux / l’ivresse et la voile / la voilà / les beaux voyages inattendus / on est perdu / c’est connu / et depuis longtemps / méthylène est un / charmant village / partons / il / il / il faut / que que que / il faut que je me re / prenne / que j’y re / vienne / ah que reviennent que reviennent les valses de vienne que re / aie / l’aiguille pique et l’abeille pince / encore une travailleuse / Pendant le repos du matin, de 8 à 9h, chaque ouvrière devra faire son propre lit et secouer avec soin les draps et les couvertures. Pendant les repos, les ouvrières peuvent se promener et se distraire dans la cour attenant à leur logement. Elles ne doivent aller en ville que pour faire les achats qui leur sont indispensables, après avoir obtenu l’autorisation de leur surveillante /

[ LE PASSAGE D'UN OISEAU ]

micheline / le bruit autour / la cloche de garde / la machine / les express sirènes / sur ça aussi on reviendra / le danger / les yeux / bleus / qui font mal / à pleurer / où tout se mélange / Il est absolument défendu / l’icône est là / laquelle / du / du / du travail / et du simple / si simple / souhait / désir / dévoration de / liberté / tu l’as dis / oui / facilement / oui / si facilement / facilement et sans à coup / sourciller / Il est absolument défendu / mes mains ne tiennent pas plus / que / vos yeux / bleus / mes mains / bleues / ne tiennent plus / et ce sous aucun prétexte / La porte donnant sur la rue sera fermée à 6h l’hiver et à 8h l’été. Celle de la cour à 8h l’hiver et à 9h l’été / le froid / la buée au sortir des lèvres / baisers gelés / Celles qui après les heures indiqués seraient en ville sans autorisation préalable de Monsieur le Directeur, seraient / aie / ça pique / congédiées et / mal / j’ai / mal / perdraient leur droit au voyage aller-retour / dolor / lol / dolorem / in pace / lazy lazy lue / où es-tu / je n’y vois goutte / Conformément à l’article 7 ci dessus, seraient aussi / aie / ça fouette / le sang / le mouchoir / vite / un baillon / quelque chose / il faut que j’arrête cet / écoulement / c’est absurde ce que je dis / oh toi tais toi toi / un tissage patient et néanmoins / et / et / qui ne trompe personne / Ulysse est là / encore / les hommes d’équipage ont dû crever le sac / c’est la bourrasque ici / froid / froid et bruit / Seraient aussi renvoyées les ouvrières qui se feraient remarquer par une tenue et une conduite peu convenables / le ciel est blanc / les murs gris / point de bleu ici / pas une once / Après 9h du soir les lumières seront éteintes tant au dortoir qu’au réfectoire, et les ouvrières devront être couchées et garder le silence. Les ouvrières devront assister aux offices le dimanche et les jours fériés. Toute infraction au niveau du règlement sera sévèrement réprimée, soit par une amende, une corvée supplémentaire, ou l’exclusion / je tu nous / revendiquons / lassés / des fois las / mais là / encore une dernière danse / blague / lazy de lapi lazuli / dis

[ NOUS ATTENDONS

NB / les extraits en italiques : Règlement de la filature de Saint-Jean du Gard – Cévennes - 1890

Posté par loremipsum à 18:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur [ ICI NOUS RECLAMONS ] la première fois / la / la

  • un réglement qui parait fou, toi aussi tu murmures dans l'oreille de serge ? tendre sourire

    Posté par isabelle, 04 décembre 2008 à 23:12 | | Répondre
Nouveau commentaire