25 décembre 2008

j’imagine un texte qui fuit qui déborde qui de toutes parts envahit et comprend j’imagine un texte qui se comprend lui-même une masse partant d’un point pour devenir non pas le cœur du monde non pas son nombre ou son nombril mais bien le monde en soi lui-même et rien que cela celui-là j’imagine un texte qui défile en un débit égal quoique toritruant j’imagine que de tous bords il coule j’imagine une séquence envahissante non-hostile mais non-innoffensive j’imagine je bois tes mots qui sont du miel de la cire à faire briller... [Lire la suite]
Posté par loremipsum à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 décembre 2008

cafard

                                                 Chaque fil de la chaîne est passé dans un oeillet ou cafard, relié à une maille solidaire d'une arcade verticale attachée à un crochet de la mécanique. Chaque crochet est solidaire d'une aiguille chargée de "lire" le carton qui vient se placer devant elle :- si l'aiguille est placée devant le trou du carton, elle... [Lire la suite]
Posté par loremipsum à 13:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 décembre 2008

tombe          la pluie                      fuit            le soir l’homme ______________________________________________________________________________________________________ la pluie                                           ... [Lire la suite]
Posté par loremipsum à 16:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 décembre 2008

tissage 2 -série des souffles-

Posté par loremipsum à 21:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 décembre 2008

tissage 1 -série des souffles-

Posté par loremipsum à 21:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 décembre 2008

une pause une plage un gateau d’accalmie c’est ce qui arrivait parfois la soif rassasiée l’appétit étanché dans une île d’amas de ponce et sur une mer en perpétuelle irisation un pleur de joie sans à-coup le cœur soigné d’airain et le corps en flottaison planche saisie entre l’immense haut et l’infini bas c’est ce qui se donnait aussi vivre de pure patience d’écoute et de mains fraîches sourire phénicien de contentement tout simple c’est ce qui se... [Lire la suite]
Posté par loremipsum à 08:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]