14 avril 2009

comme un mort

sorti du linceul de la vague

ton corps

brassé

brisé

serein

après son immersion

totale et athée

encore plus présent

souffle écourté

ton cœur

bras et jambes

si

lourds

posés au milieu de la baie

ici

et en à plat

ici

où tu rêves toujours

à ces histoires

de dieux vivants

et d’aromates

de flots géniteurs

et de charades

qui tuent

Posté par loremipsum à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur comme un mort sorti du linceul de la vague ton

Nouveau commentaire