17 mai 2009

c'est un pays invisible qui avance j'imagine un texte qui comme lui se déplace quelque chose qui transporte et qui frappe je veux vous défaire ôter tes vêtements et te couvrir feuille à feuille avec mes illusions ah les affreuses comédies et les magies du baptême les voilà bien balancements d'encensoir à fleurs de dragon j'imagine un texte qui parfume et honore je veux vous désosser il souffle que ne l'éteins-tu il souffle et c'est la voix des mots et des morts il souffle et tu t'endors je viens te chercher j'imagine un texte dévoué une arme fidèle je viens te chercher dans le silence et le repos je tape la nuit la nuit je tape j'imagine la bourrasque avant l'accalmie le grain et la grande bataille des airs dehors ailleurs alors qu'à l'intérieur je vous déperclus j'imagine un texte qui avive et repose une parole magique à simples formules une clef j'entrerais et je volerais tout qu'as-tu donc de plus précieux que toi et les yeux vagues il me répondait "l'autre" j'ai rencontré Nathanaël et il était vieux et fatigué j'imagine un texte qui répare une soupe de sang bleu qui régénère et intensifie et comme lui il le sait je veux aussi les chansons simples et les naïvetés qui font pleurer j'imagine un texte qui disculpe une promesse assermentée tout le parfum des Arabies dans une main et ton coeur dans l'autre je serrais les deux poings quand elle venait me parler d'école de la force impavide des maîtres des machoires duveteuses du savoir j'imagine un texte plein de visions et d'intempéries après la pluie il y a toujours comme un soulagement une détente sur laquelle tu t'appuies il frappe que ne lui ouvres-tu il gémit que ne l'apaises-tu lui qui vient si souvent vers toi comme le refrain qui te contente alors que tu l'avais perdu

que sont mes amis devenus

que j'avais de si près

tenu

et tant aimé

ils ont été

trop

clair

semés

le vent

je crois

les a ôtés

l'amour

est

morte

...

Posté par loremipsum à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur c'est un pays invisible qui avance j'imagine un

Nouveau commentaire