28 février 2010

Des yeux fondus de larmes les mains inconsolées alors qu'il nous faudrait partir s'enfuir gueuler des balades éreintées crever les blanches et fraîches cloches du printemps s'étaler se parer se départir ne plus jamais y aller et rester impunis voire innocents loin des déperditions et de la trame détachés de ces crasses traces de boue et de bruit se laver enfin enfin se laver se rouler dans la vacance la vacuité l'absence lardés de confort et d'ennui ah l'ennui la grande qualité travailler tue et provoque travailler nuit même le jour... [Lire la suite]
Posté par loremipsum à 11:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]